par | 29 décembre 2017

Exposition

Aurélie Vandenweghe photographe

J’ai rencontré Aurélie à l’atelier de tapisserie de Christophe Roy, rue Jéhenne à Arcachon. Aurélie a découvert la dune par sa fille qui l’emmenait se promener. Aurélie s’est rendue compte de la beauté du « petit » juste devant nos yeux et non pas à perte d’horizon dans son ensemble. Il suffit de regarder la beauté du sol et de son sable, sur quelques centimètres, pour découvrir sculpture et matière. Aurélie nous révèle avec l’effet du noir et blanc l’évident mais imperceptible.

Photographe professionnel, diplômée de l’École nationale supérieure des arts visuels de la Cambre (Bruxelles), inconditionnelle du noir et blanc et de l’Hasselblade, Aurélie Vandenweghe s’est depuis une dizaine d’années convertie au numérique dont elle exploite les infinies possibilités, tout en gardant son œil “argentine”.

Cet œil, elle l’a fixé sur la Dune et les traces éphémères mais c’est sur elle par l’eau, le vent, le vivant…

Grâce à ce regard qui donne à voir la Dune, non pas dans son auguste majesté mais dans sa fragilité sablonneuse, les photos d’Aurélie nous montrent à quel point le sable peut être émouvant.

L’EXPO EN 360°